Do Something Great neon sign

Credits image : Clark Tibbs / Unsplash

BlockchainCryptoMetaverseSociété
0

L’Afrique est-elle le nouveau terrain d’investissement des géants financiers japonais ?

Qu’est-ce qui pousse un géant financier japonais à investir dans des entreprises africaines innovantes ? SBI Holdings, une multinationale de services financiers du Japon et l’un des plus grands fonds de capital-risque du pays d’Asie de l’Est, a récemment engagé 40 millions de dollars dans le fonds paneuropéen de capital-risque Novastar Ventures. Mais pourquoi cet intérêt soudain et qu’est-ce qui se cache derrière cette affaire ?

A la suite de cet accord, SBI Holdings prendra une participation minoritaire dans Novastar et obtiendra un siège non exécutif dans son conseil d’administration, alors que Riki Yamauchi, conseiller de SBI en Afrique, rejoindra l’équipe d’investissement de Novastar. La mission ? Viabiliser les objectifs de partenariat fixés. Mais peut-on vraiment s’attendre à de grands changements ?

SBI Holdings a promis de mobiliser d’autres investisseurs institutionnels japonais pour égaler son investissement dans Novastar, alors que l’intérêt pour l’Afrique de la part du pays d’Asie de l’Est grandit. Cela signifie-t-il que nous assistons à un changement de cap dans l’investissement international ?

« SBI Holdings redéfinit le paysage de l’investissement international en réorientant son attention vers l’Afrique. »

Yoshitaka Kitao de SBI Holdings Inc. s’est exprimé sur ce partenariat : « Avec sa croissance rapide, sa population jeune et technophile, ses atouts naturels abondants et son urbanisation croissante, l’Afrique est en passe de prendre le leadership mondial en matière de développement durable. » Dit-il vrai ? Est-ce là le futur de l’Afrique ?

Kitao, qui occupe les fonctions de directeur représentatif, président, et PDG de SBI Holdings, a également reconnu le rôle de Novastar en tant que leader du secteur du capital-risque en Afrique. Mais avons-nous vraiment une idée claire de la direction que prennent ces investissements ?

L’engagement arrive à un moment où Novastar finalise son troisième fonds, l’Africa People + Planet Fund, qui vise à réunir plus de 200 millions de dollars pour investir dans le secteur de l’agriculture et des solutions climatiques. Est-ce une preuve que les entreprises se tournent de plus en plus vers la durabilité et l’éco-responsabilité ?

Enfin, Steve Beck, co-fondateur et managing partner de Novastar, a déclaré : « Avec SBI, nous voyons une opportunité de canaliser la voie de développement de l’Afrique vers des modèles économiques planétaires positifs et inclusifs ». Cela nous rappelle qu’il est grand temps de nous interroger : l’avenir de l’Afrique sera-t-il plus vert grâce à l’investissement japonais ?

Source : Techcrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.