jack daniels old no 7 tennessee honey

Credits image : Rachmaddian Shotz / Unsplash

Intelligence ArtificielleMetaverseSmartphones
0

Refiller, plus astucieux que pétillant : quand sauver la planète devient une affaire de goût!

« En matière de recyclage, le chemin est long, l’erreur humaine, mais le plastique est éternel. » Voici ce que l’on pourrait dire en contemplant le triste sort réservé à nos bouteilles en plastique. Mais il y a de l’espoir, mes chers lecteurs ! L’Australie, face à un piteux taux de recyclage de 18% de ses emballages plastiques, vient de durcir la réglementation sur le sujet. Alors que la cible pour 2025 est fixée à 70%, une startup de Sydney baptisée Refilled débarque tel un super-héros de l’éco-responsabilité avec, sous le bras, ses distributeurs de boissons intelligents prêts à en découdre avec l’usage unique.

Après avoir secoué son gobelet magique, Refilled annonce une collecte de graines (de capital semeur, bien sûr) de 1,3 million de dollars AUD (à peu près 845 000 USD), avec Melt Ventures dégainant les gros billets en chef de file. L’argent va servir à produire 100 de ces fameuses « Refiller », dans une usine à Penrith NSW, qui, nous l’espérons, ne se prendront pas trop pour des tireuses à bière de compétition.

Entre nos amis de Google à Sydney et des institutions universitaires, ces « Refillers » font mousser l’alternative écolo aux machines à sodas classiques.

Vous avez vu ces machines à limonade qui peuplent nos bureaux et universités ? Les « Refillers » leur lancent le défi du zéro bouteille plastique ! Imaginez des boissons pétillantes, un millier de saveurs, avec des options telles que la caféine, des vitamines, même des nootropiques pour les crânes d’œuf parmi nous. Depuis leur lancement en août, ces fontaines de Jouvence ont empêché 25 000 bouteilles de danser la macarena dans nos décharges.

Le fondateur de Refilled, Ryan Nelson, ancien co-fondateur de Foodbomb, a eu son idée de génie en transpirant dans une salle de sport. Pas de gourde rechargeable en vue, que des rangées de bouteilles à usage unique, menant une chorégraphie de deux minutes avant de terminer leur vie à traîner pour des siècles. Touché par cette révélation, il s’est mis à l’œuvre sur son « Refiller » le même après-midi. Talk about a productive workout!

Plus balèzes que les distributeurs de boisson du coin du bar, ces « Refillers » sont de véritables geeks parmi les fontaines, capables de prendre les paiements par carte et de suivre en live les ventes et le niveau de CO2. Elles stockent jusqu’à 100 fois plus de boissons qu’un distributeur classique, la recharge complète tenant dans une boîte à chaussures. C’est dire si la livraison est rapide et économe en carbone !

Les « Refillers » comptent déjà de nombreuses success stories et une floppée de machines à venir. Pour quelques centaines de dollars par mois, vous pouvez offrir à votre bureau ou votre université un abonnement à l’économie circulaire. Et pour ceux qui se sentent généreux, pourquoi ne pas laisser l’accès aux boissons gratuit comme petit bonus de bureau ? On scanne un QR code et paf, on compte les bouteilles plastiques qu’on ne sacrifie pas. Refilled brandit même un abonnement premium pour des boissons à prix mini.

Coca Cola, PepsiCo et Nestle peuvent commencer à avoir soif d’innovation face à Refilled. Et pour les consommateurs ? C’est simple : faire des choix plus durables sans compromettre l’expérience. Ainsi, dans ce monde où prendre soin de l’environnement demande autant de créativité que de volonté, Refilled démontre que la solution peut être à la fois verte et pétillante !

Source : Techcrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.