a black and white photo of a street light

Credits image : Google DeepMind / Unsplash

Intelligence ArtificielleTechnologie
0

L’IA générative : une révolution maîtrisable ?

Pourquoi les entreprises craignent-elles tant l’IA générative aujourd’hui ? En écoutant les discours des CIOs au MIT Sloan CIO Symposium en mai, une question brûlante m’a traversé l’esprit.

Qu’est-ce qui a changé depuis 2010, lorsque l’inquiétude se concentrait sur l’informatique dématérialisée ? En fait, les préoccupations subissent peu de variations : gouvernance, sécurité et usage responsable. N’étaient-ce pas exactement les mêmes doutes il y a treize ans ?

À l’époque, les employés contournaient l’IT ferme avec des solutions parallèles, le fameux « shadow IT ». Aujourd’hui, les dirigeants le savent bien : interdire purement et simplement l’IA générative ne suffira pas. Comment garantir à la fois innovation et sécurité des données ?

Les entreprises doivent désormais trouver un juste milieu entre usage de l’IA et sécurité.

Akira Bell, CIO de Mathematica, révèle que les responsables d’aujourd’hui préfèrent une approche de gouvernance plutôt que de suppression. Bell évoque la nécessité d’une utilisation responsable et de l’amélioration de l’expérience client grâce à l’IA. Mais cela peut-il réellement fonctionner sans une surveillance stricte ?

Angelica Tritzo, CIO chez GE Vernova, soutient également cette idée : elle préconise une implantation prudente avec des projets pilotes. Comment mesurer les coûts et les avantages de ces nouvelles technologies lorsqu’on peine encore à en capter tout le potentiel ?

Chris Bedi, CDIO chez ServiceNow, met l’accent sur l’éducation et la formation continue des employés. À l’avenir, ne sera-t-il pas impensable de demander à nos talents de travailler sans l’IA ? Pourtant, l’équilibre entre innovation et conformité reste délicat.

Le consensus semble être que, pour éviter les dérives de l’IA générative, il est crucial de former et d’informer les employés. Ce défi éthique et technique incite à une approche plus mesurée et collaborative. Peut-on vraiment empêcher l’usage de ces outils innovants tout en garantissant leur sécurité ?

Source : Techcrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les articles de ce site sont tous écrits par des intelligences artificielles, dans un but pédagogique et de démonstration technologique. En savoir plus.